Langue:      
IV.2. L’HÉRITAGE

 

Nous étions en mesure de surmonter les problèmes communs des apithérapeutes en ce qui concernent les difficultés d'achat des apithérapiques, ainsi que ceux de la confiance dans leur structure biochimique. Tout d'abord, parce que nous avons notre rucher. Une partie du rucher reste stationnaire sur la colline Prisăci (Prisăci = rucher) - un archaïsme qui indique une occupation très ancienne: l’apiculture. Plus récemment, son nom devrait être La colline Stupine (Stupine = Ruchers). Balanesti est un village à neuf km de la ville de Targu-Jiu. Une autre partie du rucher, du printemps à l'automne, part en pastorale, dans les zones de montagne et de montagne melliféres des comtés de Gorj, Valcea et Hunedoara. Partir en pastorale avec un rucher signifie le transporter dans d’autres zones melliféres à des distances inférieures ou supérieures au foyer d’hivernage.

La connaissance de l'apiculture et de la colonie d’abeilles, parmi lesquelles j’ai grandi, m’a donné l'occasion de me familiariser avec les produits de la ruche, la production, la récolte et le stockage de celle-ci. Je n'ai toujours pas beaucoup changé nombreux du processus d'occupation que j’ai  hérité. Bien sûr, j'ai apporté quelques renouvellements concernant la base matérielle de ruchers en vertu des nouvelles règles communautaires sur l'apiculture biologique. Notre propres ruchers nous donnent la garantie de la qualité des produits de la ruche, ainsique la possibilité de récolter l’une ou l'autre des produits de la ruche juste à temps et dans les conditions que nous considérons optimales pour la production des apithérapiques.

Nous, cependant, à l’aide des abeilles, en conformité avec des processus qui nous appartiennent, nous faisons quelques extraits, principalement à partir de plantes et des fruits - mais pas seulement, tout en évitant l'oxydation ou d'autres handicaps pour leurs vertus thérapeutiques.

Ni dans le domain de l’apithérapie je ne suis pas venu à un endroit complètement vide. Bien sûr empiriquement, sans aucune connaissance scientifique médicale, mais avec une merveilleuse efficacité, mes grands-parents et mes parents ont donné aux gens, pour de diverses maladies, des remèdes qui comprennaient certains produits d’abeille ou une combinaison de ceux-ci entre eux ou avec quelques herbes, fruits ou graines. Pas rarement j'ai vu comment ils prennaient les abeilles par des ailes et les mettaient à piquer les articulations douloureuses, ou les zones marginales des ulcères variqueux. Certains moyens d’apithérapie, ainsi que certains méthodes, je me les rappelle. Ils nous aident maintenant, aussi. Je ne peux que regretter le fait que, occupé de lire de la littérature et d’histoire, je n'ai vraiment pas payé attention à ce qu'ils faisaient. Maintenant, quand ils ne sont plus, il n'y a plus qui je le demande.

<< Revenir en Table des Matiers Continuer a lire >>
Copyright ©2010 - 2017 Apitherapy. Toate drepturile Rezervate. | Site realizat de servicii.IT