Langue:      
Chapitre I. DANS LE MONDE DES ABEILLES

 

Peut-être que quelqu'un lisant ces lignes pourrait croire que ce chapitre ne serait pas à sa place dans un article scientifique de nature médicale. Mais: chaque oiseau chante dans sa langue! Dans la manque de l’ancienne occupation d’apiculteurs de mes parents et mes ancêtres, je suppose que maintenant je n’écrivrais pas cet article.

Si un certain nombre de personnes, que ce soit reduit, après la lecture, aimeraient l’abeille et deviendraient apiculteurs, le gain sera multiple. Pour eux-mêmes et leurs familles au premier plan, non seulement parce qu'elle rendrait dans leurs maisons les merveilleux produits de la ruche, mais aussi parce qu'ils passeraient plus de temps dans la nature. Cela permettrait de mieux comprendre ses lois, l’aimer et la défendre. De qui? De ceux qui la souillaient. De ceux qui, imbéciles, pour certains d'argent, tranchent sans limites les forêts, apportent la mort par cyanure à Rosia Montana, se préparent à détruire les réserves d’eau – d’ailleurs si peu - en exploitant le gaz de schiste, transforment la Roumanie dans la poubelle de l'Europe, ou ceux qui, pendent les distractions «sur l'herbe vert», déposent les traces de leur manque d'éducation. De ceux qui, par les pesticides et autres produits chimiques pour les bénéfices agricoles immédiates, polluent inacceptablement et dangereusement les plantes et de leurs fruits, qui nous sont offerts comme nourriture chemicalisé de risque. De ceux qui, à travers des activités industrielles, dont certaines ne sont pas essentiels à la vie, empoisonnent le sol et l'eau. De ceux qui  apportent les cyanures à Rosia Montana par le soutien du Cheval de Troie Roumain. Ces inhumains - Cheval de Troie, je dis, ont fermé expréssement les mines d'or de la Roumanie, anciennes, du temps de Dacie et Daco-Romains. Inconscients, ils effacent pour toujours de la carte de la Roumanie quatre grands montagnes du grand souverain Iancu et trompent les gens du pays avec des dizaines d'emplois pour seulement 10-15 ans, ils vont léguer à nos enfants pour l'éternité, le sinistre lac de cyanure, le lac mort. La malédiction d'or? Plus correctement les maudits sans limites du  Cheval de Troie?

En outre, certains lecteurs pourraient faire de l’apiculture un moyen de gagner leur vie, la profession principale. La Roumanie, dont la flore mellifère n'est pas entièrement utilisée, grace a l’abeille, ils peuvent fournir la santé et le bien-être. Non seulement par les produits de la ruche, mais par la pollinisation des cultures et des vergers. L’augmentation des fruits de la terre par la pollinisation faite par les abeilles est sans doute plus important que le trésor lui-même des produits de la ruche.

Et ceux qui, pour n’importe quell raison, ne deviendraient apiculteurs – pendant le temps libre ou comme occupation principale - quand ils goûteraient les saveurs de la cuillère de miel, quand ils défendraient leur santé ou la récupéraient par l'apithérapie, ils aimeront plus l’abeille, cette merveilleuse fille du soleil. Et n’importe où et quand, en sachant, ils defendraient la nature propre, sans laquelle l'abeille ne peut pas vivre. Le danger, c'est l'homme. Un certain type d'homme. Cupide. Avec une éducation incomplète.

Voici quelques raisons pour lesquelles, sans aucun critère de selection, sans ordre prédéterminé, nous enfilons un certain nombre d'informations sur les abeilles et les fruits qu'ils nous offrent. Pour certains lecteurs, il peut être curiosité. Pour d'autres, il peut être des choses connues. Par la présente, nous essayons d'attirer leur attention vers les abeilles et la nature pure. Elles ne peuvent pas exister l’une sans l'autre. Ni nous, les humains ne pouvons pas exister sans elles Et nous, les humains doivent laisser comme héritage à nos enfants la nature saine, où ils peuvent vivre sans danger. Ça importe.  Importe plus que toute autre richesse. Voici pourquoi, si ce n'est de la citoyenneté, alors c’est de l'amour pour la progéniture pour lequel il faut se joindre au combat contre le danger eternal, destructeur, mortel. Il faut que nous joignons à ceux qui, en petit nombre, à Rosia Montana, écrasé par la malhonnêteté du Cheval de Troie Roumain, mais debout encore, défendent un trésor national: la montagne du Iancu et le trésor de la Roumanie. En raison de leurs efforts, héros presque quittés, le lac du cyanure, un poison mortel au cours des siècles, n'a pas encore fait son apparition. Que nous joignons à ceux qui se lèvent contre un autre danger mortel qui se profile: exploitation du gaz de schiste. Parmi les autres grands maux, ce projet  détruira irrémédiablement l'approvisionnement en eau dans les zones sinistrées sécheresse etc. Qu'est-ce qui restera pour nos enfants quand le Cheval de Troie, avec ses poches remplies sans honte, iront vivre dans des pays sains?

Ce n'est qu'ensemble que nous pouvons nous arrêter en cas de catastrophe. Nous, les humains!

<< Revenir en Table des Matiers Continuer a lire >>
Copyright ©2010 - 2017 Apitherapy. Toate drepturile Rezervate. | Site realizat de servicii.IT