Langue:      
IV.3.1.2. LA GELÉE ROYALE

 

La biochimie, la pharmacologie et la médecine ne savent pas une substance plus précieux que la gelée royale. Impossible de reproduire en laboratoire, dans un volume de l'ordre du milligramme, elle contient un nombre impressionnant de substances bioactives. Fondamentalement, la gelée royale est un produit glandulaire des abeilles nourrices, sécrétée par les glandes de l'avant du pharynx. Avec la gelée royale les abeilles nourrissent: 1) les trois premiers jours de la ponte, les oeufs desquels se développent toutes les trois castes de la colonie d'abeilles: les reines, les abeilles et les faux-bourdons, 2) trois jours après qu’elles pondent leurs œufs, les abeilles et les futurs faux-bourdons reçoivent une telle nourriture, avec de la gelée royale, étant  nourries seulement par les futures reines: c'est pourquoi que cet aliment apicole, d'une valeur inestimable et inimitable, a été nommé royale. Bien gérée, la gelée royale est une drogue puissante, dont la valeur n'a pas encore été suffisamment explorée.

Traits physiques: texture crémeuse; apparence de masse visqueuse, homogène, à grain fin; couleur jaune ou blanc jaunâtre; odeur caractéristique, légèrement aromatique; goût astringent, un peu aigre, acide.

Composition chimique: elle est composée de la sécrétion glandulaire et le miel dans un rapport de 1:1,17; a un pH compris entre 3,5 et 4,5, avec un index de diastase de minimum 23,8%. Contient: eau - 24%, azote total - 4,58%; protéine totale - 30,62%, glucides: une partie des glucides sont hydrats de carbone composés de mannose et de glucose (Madar et al, 1965, Hattori et al, 2006.).

Protéines - les plus importantes sont: gammaglobuline (augmentation de la résistance aux bactéries, champignons, virus, etc); gélatine - un acide aminé, composante essentielle de collagène, l'élément principal de la structure du renforcement mesenchymateuse du système réticulo-endothélial, le dommage duquel, aux personnes, est évidente dans la vieillesse (Kimura, 2003;. Lamberti et al, 1989).

Acides aminés: y compris tous les acides aminés essentiels (Andritoiu, 2005). Ont été identifiés: l'acide aspartique, l'acide glutamique, l'alanine, l'arginine, la glutamine, la glycine, la leucine, la lysine, la méthionine, la proline, la valine, de la thiamine, de la tyrosine, etc. (Mărghitaş, 2005). De substances azotées, les protéines sont en moyenne environ 73,9%, et de six proteins majeures, quatre sont des glycoprotéines. Les acides aminés libres atteignent des concentrations de 2,3% et les peptides représentent 0,6% de substances azotées. Sont présents,  totalement, 29 acides aminés et leurs dérivés, les plus importants étant l'acide aspartique et l'acide glutamique. Les acides aminés libres mieux représentés sont la proline et la lysine. (Fallaschini 1965, Kohno, 2004).

Enzymes: les plus importants sont une glucose oxydase, une phosphatase et une cholinestérase. On a également identifié une peptides de type insuline (Alles, 1989; Mateescu, 2005).

Sucres: saccharose - 3,75%, glucose, fructose, mannose (Andritoiu, 2005); d'autres sucres directement assimilables (Mărghitaş, 2005). Les sucres sont essentiellement représentés par la fructose et la glucose dans des proportions constants, semblables aux celles de miel. La fructose est la monosaccharides prédominante. Dans de nombreux cas, les deux monosaccharides, glucose et  fructose - représentent ensemble près de 90% de sucres totaux. Les autres sucres, présents en quantités beaucoup plus petites, sont: le maltose, le tréhalose, la melibiose, le ribose et l’erlose (Mateescu, 2005).

Acides importants: a) 10-hydroxy-2- décénoïque avec certes propriétés antitumorales (lyses l’AND des cellules tumorales); b) 9-hydroxy- décénoïque; c)  l'acide sébacique, l'acide formique, tartrique, citrique, acétique, butyrique; d) 11 acides carboxyliques (J. et al Madar, 1965;. Andritoiu V., 2005, Hattori N. , 2007). Il est considéré que l'élément composant le plus important de la  gelée royale est l'acide 10-hydroxy-2- décénoïque et l'acide octanoïque (Lercker GP et al, 1981;. Mărghitaş, 2005; Andritoiu V., 2006, Guo et al. , 2007).

Vitamines: a) liposoluble - le groupe A, D, E, K -, vitamines du groupe B et la vitamine C; b) substances vitaminiques tels que l'acétylcholine, au rôle de neurotransmetteur - 1 mg/g de poids sec - et l'acide gluconique - 0,6% du poids frais (Mateescu, 2005). Contient aussi une substance vitamineuse qui empêche le vieillissement.

Hormones – en particulier oestrogènes et somathormones (Andritoiu, 2006).

Minéraux: tous les minéraux existants dans le pollen et le miel (Andritoiu, 2002, 2004, 2006)..

D'autres substances - les antibiotiques, les antibactériens, antiviraux, facteurs de croissance, etc. (Neacsu, 2002; Mateescu, 2005; Mărghitaş, 2005; Andritoiu, 2006, 2008; Andritoiu et Andritoiu, 2010).

<< Revenir en Table des Matiers Continuer a lire >>
Copyright ©2010 - 2017 Apitherapy. Toate drepturile Rezervate. | Site realizat de servicii.IT