Langue:      
IV.3.1.5. LA CIRE VIERGE

 

La cire vierge est moins connue et assez limitée en utilisation dans l’apithérapie, ainsique  dans l’apidiète. La raison n'est pas seulement la difficulté de la récoltation, mais aussi le fait que la cire vierge est la source de protéines nécessaire pour l’alimentation de la colonie d’abeilles. La cire vierge est, comme les apiculteurs dissent, la "pain d'abeille". Une colonie d'abeilles récolte par an environ 50 kg de pollen, qui est converti en cire vierge. Pendant les récoltes normales comme abondance, faisant environ 50 vols par jour, l’abeille moisonneuse apporte dans la ruche une quantité d'environ 0,750 g de pollen. Les jeunes abeilles de la ruche, qui n'ont pas encore volé, prennent le pollen des pieds des moissoneuses, l'écroulent par les mandibules, le malaxent en ajoutant des enzymes de leur corps, puis elles le compactent, le battant par la tête dans les cellules du rayon de miel, les remplissant en rapport de 2/3 du leur volume. Ensuite, les abeilles ajoutent un peu de miel et les recouvertent d'une pellicule de cire. Sous l'influence des ferments et des enzymes, dans l'obscurité de la ruche, dans des conditions d'humidité et température  soigneusement contrôlées, le pollen traverse un processus de fermentation limitée. Il devient ainsi le pain d'abeille (la cire vierge). Dans des proportions scientifiquement dosées, la cire vierge est utilisé par les abeilles infirmières dans l’alimentation des larves d’abeilles.

Du point de vue biochimique, la cire vierge a la structure des pollens d'origine, avec des connotations importantes pour le sol et la flore polenifère. La supériorité pharmacodynamique de l’administration de la cire vierge dans des diverses maladies a été observée aussi par le médecin et chercheur apithérapeutist roumain Ialomiteanu Mircea, qui a souligné que «la cire vierge est indiquée dans tous les cas où le pollen est aussi indiqué, en particulier dans ceux où il est nécessaire de procéder à une plus grand effet dans une courte période de temps." (Ialomiteanu, 1978).

Le pollen, aussique la cire vierge, par ailleurs, ont mis en garde des biologistes, des biochimistes et des médecins de partout (Caillas, 1975; Alphandéry, 1988, Pillar, 1981; Palos, 1981; Hristea, 1981, Mateescu, 2005; Andritoiu, 2002, 2006, etc. ).

Utilisant les études publiées et aussi mon expérience de praticien apithérapeutist, j'ai essayé une systématisation des qualités de la cire vierge, qualités qui la font supérieure au pollen:

1) le processus de fermentation et l'ajout enzymatique annihilent les facteurs allergènes du pollen, ce qui rend la cire vierge utilisable y compris dans la thérapie des personnes qui ont des réactions d'hypersensibilité;

2) par la fermentation est inhibée la capacité de germination du pollen;

 3) elle a un pH plus proche de celui du corps humain;

 4) lors de la fermentation contrôlée et limitée, les noyaux évaginent de l’intine fournissant au corps humain tout l’arsenal des nutriments, biostimulants et énergisants (en particulier lorsque le patient présente des troubles digestifs, il ne peut pas exploiter pleinement les substances offertes par le pollen);

 5) le saccharose du pollen se transforme en monosaccharides qui peuvent être plus facilement assimilées;

 6) fait son apparition l’acide lactique bienfaiteur, absent dans le pollen;

 7) au cours des changements auxquels la cire vierge est soumise dans les cellules de rayon de miel, il y a une augmentation de la vitamine K;

 8) elle a une plus grande richesse en enzymes que le pollen  et elle est plus disponible pour le corps humain;

 9) elle contient des éléments non encore identifiés;

10) elle peut être conservée plus longtemps et à une qualité plus stable que le pollen. (Ialomiteanu et al, 1976;. Juncu et al, 1979;. Monterde, 1989; Dagh et al, 1991, Campos et al, 1997;.. Andritoiu, 2002, 2006; Andritoiu et Andritoiu, 2010).

<< Revenir en Table des Matiers Continuer a lire >>
Copyright ©2010 - 2018 Apitherapy. Toate drepturile Rezervate. | Site realizat de servicii.IT